Cave Story (aka Doukutsu Monogatari) - Le Bottin des Jeux Linux

Cave Story (aka Doukutsu Monogatari)

🗃️ Specifications

📰 Title: Cave Story (aka Doukutsu Monogatari) 🕹️ / 🛠️ Type: Game
🗃️ Genre: Adventure & Action 🚦 Status: 06. Tested & Working
🏷️ Category: Adventure & Action ➤ Classical ➤ Metroidvania 🌍️ Browser-based:
🔖 Tags: Platformer; Action; Adventure; Shooter; Exploration; Anthropomorphism; Retro; Metroidvania; Sci-fi; Classic; Pixel Art; Cute; Story Rich; Replay Value; Difficult; Multiple Endings; Level Editor; libretro compatible; Controller 📦️ Package Name:
🐣️ Approx. start: 📦️ Arch:
🐤️ Latest: 2011-02-04 🍥️ On Deb repo:
📍️ Version: Stable : 1.2 📦️ Deb:
🏛️ License type: Free/Free price 📦️ RPM:
🏛️ License: Code : GPL-2 / Artwork : Free 📦️ AppImage:
🏝️ Perspective: Third person 📦️ Snap:
👁️ Visual: 2D Side-scrolling 📦️ Flatpak/Athenaeum:
⏱️ Pacing: Real Time ⚙️ Generic bin.: ✓
👫️ Played: Single 📄️ Source: ✓
🎖️ This record: 5 stars 📱️ PDA support:
🎖️ Game design: 5 stars 👫️ Contrib.: Goupil & Louis
🎰️ ID: 10550 🐛️ Created: 2010-08-20
🐜️ Updated: 2021-11-07

📖️ Summary

[fr]: Un jeu de plateforme et d'aventure, gratuit (sur PC) et multi-plateforme, inspiré de Metroid et Castelvania, dans lequel le protagoniste est amnésique et, après s'être réveillé dans une caverne sur une île flottante, découvre au fil de son aventure les plans machiavéliques du mégalomane Dr. Fuyuhiko. Celui-ci tente de contraindre ses habitants (les Mimigas, des lapins anthropomorphes) de se battre pour lui et de conquérir le monde. Mais notre protagoniste n'a pas l'intention de laisser les choses se passer ainsi... Excellent ! [en]: A free (content is not libre) and multi-platform platformer and adventure game, inspired by Metroid and Castelvania, in which the protagonist has amnesia and, after waking up in a cave on a floating island, discovers over his adventure the machiavellian plans of the megalomaniac Dr. Fuyuhiko. This one tries to force its inhabitants (the Mimigas, anthropomorphic rabbits) to fight for him and to conquer the world. But our protagonist does not intend to let this happen ... Excellent!

🎥️ Videos

🎥️ Trailer : (202xxx)


🕹️ Gameplay : (202xxx), (202xxx), (202xxx),


🐧 Linux joue / Linux plays : LinuxNativeGaming,

🕸️ Links

🏡️ Website & videos
[Homepage] [Dev site] (NXEngine) [Features/About] [Screenshots] [Videos t(202xxx) ts(202xxx) gd(202xxx) gu(202xxx) id(202xxx) r(202xxx) lp(202xxx) g(202xxx) g(202xxx) g(202xxx) g(202xxx) g[fr](202xxx) g[fr](202xxx) g[de](202xxx) g[ru](202xxx) g[pl](202xxx) g[cz](202xxx) g[sp](202xxx) g[pt](202xxx) g[it](202xxx) g[tr](202xxx) g(202xxx)] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2] (see "Cave Story (with NXEngine)")

💵 Commercial : (empty)

🍩️ Resources
✔ • Download Cave Story (NXEngine port, by EXL) : [GitHub (NXEngine)]
🛠️ Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Aeon Genesis (Translator of Cave Story & Fan)] [LiveJournal for The All Things Studio Pixel fan community]

🐘 Social
Devs (Cave Story) (Daisuke Amaya (Pixel) [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

🐝️ Related
[Wikipedia (Cave Story) [fr] [en] [de]]
[JeuxLinux [fr]] [The Linux Game Tome] [HOLaRSE [de]] [Wikia]

📦️ Misc. repositories

🕵️ Reviews
[jeuxvideo.com [fr]] [IGN] [Inside Mac Games]

📰 News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)


🐘 Social Networking Update (on Mastodon)

🕹️ Title:
🦊️ What's:
🏡️
🐣️
🔖 #linux

🐧 Update:
💼️
📌️ Changes:
📖 Our entry: https://bit.ly/bottinLightOn
🐘 From:
🏝️ http://youtu.be/
🕵️ http://youtu.be/
🕹️ http://youtu.be/
🐧 http://youtu.be/

Source of this Entry:

📕 Description [fr]

Un jeu de plateformes et d'aventures d'une très grande profondeur, par le studio Pixel (Daisuke Amaya), un auteur indépendant Japonais.

Cave Story (aka Doukutsu Monogatari en Japonais) est un jeu de plateforme et d'aventure, gratuit (sur PC) et multi-plateforme, inspiré de Metroid et Castelvania, dans lequel le protagoniste est amnésique et, après s'être réveillé dans une caverne sur une île flottante, découvre au fil de son aventure les plans machiavéliques du mégalomane Dr. Fuyuhiko. Celui-ci tente de contraindre ses habitants (les Mimigas, des lapins anthropomorphes) de se battre pour lui et de conquérir le monde. Mais notre protagoniste n'a pas l'intention de laisser les choses se passer ainsi... Excellent !

Il a nécessité 5 années de développement.

NXEngine (dans le Bottin) :
Il s'agit d'une ré-écriture libre (GPL-3) du moteur de Cave Story, nécessitant les données de celui-ci. L'intérêt immédiat est non seulement de pouvoir l'intégrer à une distribution libre telle que Debian (avec téléchargement séparé des données) mais aussi l'assurance que le jeu pourra continuer à fonctionner avec l'évolution des distributions Linux.

Voir aussi / See also : Cave Story (aka Doukutsu Monogatari), Cave Story+, Cave Story (with NXEngine), Cave Story (with NXEngine-evo),


À propos du site

Après avoir joué à Cave Story, il était clair pour moi combien j'appréciais ce jeu et je voulais redonner quelque chose à Pixel et aux autres fans de Doukutsu Monogatari et j'ai décidé de faire un site rendant hommage à ce jeu.

Ce site est dédié à Pixel et à tout ce qui concerne Cave Story et Doukutsu Monogatari. J'espère que vous apprécierez le contenu que vous trouverez ici et j'espère que ce site intéressera de plus en plus de nouveaux fans à ce jeu.

- SkyeWelse


Qu'est-ce que Cave Story ?

Cave Story, ou Doukutsu Monogatari, est un jeu de plateforme japonais à défilement horizontal pour PC développé par Studio Pixel.
Il a été traduit en anglais par Aeon Genesis Translations et un script de traduction officiel sera publié dans un proche avenir.

Cave Story est vraiment l'un de ces jeux qui peuvent être considérés comme un chef-d'œuvre de la conception de jeux. Il y a tellement d'éléments de jeux merveilleux et classiques, que je ne peux même pas commencer à décrire une seule qualité assez bonne pour dire "C'est pour cette seule raison que Cave Story est un grand jeu." Il y a tellement d'efforts, d'originalité et d'ingéniosité derrière ce jeu et cela se voit de plus en plus au fur et à mesure que vous le jouez.

Le développeur, Pixel, a consacré cinq ans à rendre ce jeu aussi amusant et génial qu'il puisse l'être, en ajoutant des contrôles solides, un gameplay fluide, une grande distribution de personnages et de dialogues, une intrigue intéressante, une bonne musique et de superbes illustrations 2-D à l'ancienne. Et cerises sur le gâteau, plusieurs fins supplémentaires, plusieurs batailles de boss, des tonnes d'objets à collecter, toutes sortes de bonus secrets et de défis spéciaux ajoutés, des manières diverses et considérablement différentes de jouer le jeu en fonction de vos actions, des fonctionnalités de classement pour la compétition et une re-jouabilité extrêmement élevée. Pour un jeu gratuit, il est également assez long. Cave Story est de loin le meilleur jeu gratuit auquel j'ai eu l'honneur de jouer et certainement l'un des meilleurs jeux auxquels j'ai joué.

Le gameplay est celui d'une combinaison de divers jeux NES / Famicom. Ceux qui me viennent à l'esprit sont Metroid, Castlevania, Megaman, Blaster Master et Monster Mash. Le style artistique et la conception des personnages de Pixel et les combats de boss rappellent très bien les jeux Treasure, comme Gunstar Heroes, qui se trouve être l'un de mes jeux préférés de tous les temps. Donc, si vous êtes fan de l'un de ces titres, alors vous allez vous régaler. Ce fut une expérience merveilleuse et addictive de jouer à travers lui et j'espère que quiconque lisant ceci qui n'a pas déjà joué à ce jeu lui donnera une chance. Vous ne serez pas déçu. Cela m'a rappelé pourquoi j'aime jouer à des jeux vidéo.


Ce qui suit est une critique d'Ajutla, de Gamer's Quarter que j'ai trouvé sur Live Journal. J'ai pensé qu'il expliquait et résumait tout assez bien, peut-être même mieux que moi, pourquoi vous devriez jouer à ce jeu en ce moment.


Donc. Doukutsu Monogatari est ce très bon jeu informatique gratuit.

Il n'y a pas une chose en particulier sur laquelle je puisse pointer Doukutsu et dire : "Oui, c'est ce qui rend ce jeu si génial." En réalité, plusieurs aspects sont à l'œuvre ici. Je peux dire ceci : ce truc se joue comme un rêve, et je veux dire de façon complètement littérale : le contrôle est solide mais aussi flottant; lisse et propre. La physique est irréelle, mais elle a une espèce de belle bizarrerie. Vous ne courez pas et ne sautez pas à Doukutsu. Vous planez. Il y a un style qui s'en dégage; ainsi que de la conception des niveaux, qui est toujours parfaite; et de la musique, qui s'écoule comme un fluide génial; et de l'histoire, qui est bizarre mais discrète. Des comparaisons peuvent être établies entre Doukutsu et Castlevania, ou Metroid, ou l'île de Yoshi, ou bien d'autres. Pourtant, Doukutsu est un genre à part entière. C'est quelque chose que je n'ai jamais vu auparavant; jamais connu auparavant. Plus que cela, il est magistralement conçu.

Ce jeu - il a une qualité intemporelle et parfaite. Oui, c'est un bout de freeware au hasard conçu et écrit par un japonais au hasard dont je ne connaissais pas le vrai nom, mais vous ne pourriez pas dire ça simplement en le regardant. Les maisons de développement de jeux ont des phrases toutes faites du type "ça fonctionne dans les limites du matériel X" ou "nous avons fait ce que nous pouvions avec ce jeu en fonction du cahier des charges". Ils disent des choses comme ça pour excuser leurs jeux incomplets - leurs idées inachevées et tronquées. "Eh bien," disent-ils, "nous n'aurions pas pu implémenter cela même si nous l'avions réellement souhaité. Désolé ! Ce sera dans la suite, la prochaine génération !" C'est Ok quand ils disent ça. Ils ont raison. Vous pouvez dire qu'ils ont raison, juste en jouant au jeu. Vous savez que la carte du monde dans Final Fantasy VI n'aurait pas semblé avoir été placée dans une chaise électrique si le matériel SNES aurait pu nous donner quelque chose de mieux; vous savez que Ocarina of Time aurait eu un Temple de la Lumière si EAD avait eu plus de temps; que Lament of Innocence aurait été un peu mieux si Koji Igarashi y avait consacré plus de temps. C'est très bien. Les gens et les équipes de développement sont humains. Leurs plans peuvent être abrégés.

Doukutsu Monogatari, néanmoins, n'a pas été écourté, je pense - non, j'en suis sûr - que c'est la réalité. J'apprends que le gars derrière ça a passé cinq ans à l'assembler, à le peaufiner, à bien faire les choses. Ça se voit. Ce Doukutsu Monogatari est, tout simplement, un logiciel parfait. Tout a été pensé. Les meilleurs jeux, je pense, donnent cette impression - ils ne donnent pas l'impression qu'ils ont été faits avec quelque contrainte que ce soit. Ils semblent bons. Ils semblent justes. Ils n'ont pas été faits dans la précipitation. Ils ne sont pas contraints de s'adapter à des paramètres arbitraires de spécifications système de certaines consoles. Ce ne sont pas des compromis - ou du moins, ne le font pas sentir. Je sais qu'il y a eut un gars qui a écrit et conçu Doukutsu Monogatari, mais je n'arrive pas à l'imaginer. Pour moi, il est plus logique que la chose ait émergé, entièrement formée, d'Internet lui-même - que le style graphique se soit auto-dessiné et que la musique ait été inspirée par une muse brillante et scintillante; qu'à un certain moment, il n'y avait pas de Doukutsu mais qu'après ce temps, il est soudainement apparu.

Ça marche tout simplement. Il n'y a aucun doute là dessus. Le jeu n'a pas besoin d'un port de console, car il fonctionne mieux avec la résolution d'un PC. Il ne devrait pas être sur une GBA, car la zone d'écran est grande pour une bonne raison. Il ne devrait pas avoir d'amélioration de la bande son, car les qualités de la musique à huit bits sont exactement ce qui le rend si génial. Les effets spéciaux semblent assez jolis - rien d'autre ne conviendrait. Rien n'a besoin d'être ajouté et rien n'a besoin d'être soustrait. Nous avons ici un jeu parfait, les amis. Est-ce le meilleur auquel je n'ai jamais joué ? Non, mais je peux l'apprécier. Je peux le sentir. Il y a eut du boulot, même si parfois j'ai du mal à me faire à l'idée. Il est remarquablement cohérent et est aussi amusant que l'enfer. Je l'ai déjà parcouru deux fois, et tout ce qui m'empêche de le démarrer pour la troisième fois, c'est qu'il est presque midi et que je dois aller à l'école demain. Pourtant, Doukutsu Monogatari est bon. Sacrément bon. C'est pourquoi je joue d'abord aux jeux vidéo.



🌍️ Wikipedia:

Cave Story (洞窟物語, Dōkutsu Monogatari?) est un jeu vidéo amateur de plate-formes et d'aventure (metroidvania) sorti en 2004 sur PC. Développé en 5 ans par Daisuke "Pixel" Amaya sur son temps libre, Cave Story s'inspire notamment de classiques du jeu de plate-formes 2D tels que Metroid (1986) ou Castlevania (1986), auxquels Pixel a joué durant son enfance. Suite à son lancement initial, en téléchargement gratuit, Cave Story est progressivement devenu très populaire sur Internet. Le jeu a été applaudi par la critique pour son écriture, son ambiance et son gameplay.

Le développeur indépendant Nicalis a travaillé avec Amaya sur un portage vers le WiiWare et le DSiWare, publié en 2010. Une réédition du jeu est sorti sur Steam en novembre 2011, sur Nintendo 3DS en octobre 2012 et sur Nintendo Switch en juin 2017. Une version 3D du jeu a également été publiée sur Nintendo 3DS en novembre 2011.

Système de jeu

Le joueur contrôle un personnage directement avec un clavier ou une manette. Le joueur progresse en explorant l'environnement et en tirant sur des ennemis. Une fois que le joueur a collecté plusieurs armes, il peut en changer en appuyant sur une touche. Tuer des ennemis peut générer des items jaunes triangulaires qui donnent des points d'expérience aux armes quand le joueur les ramasse. Les armes peuvent être améliorées jusqu'au niveau trois, mais prendre des dégâts fait perdre des points d'expérience, voire des niveaux, aux armes. Des améliorations de points de vie et de chargeur d'arme sont dispersées dans l'ensemble du jeu. Le joueur doit également interagir avec différents personnages non-joueur et objets pour finir le jeu.

Contexte

Cave Story se déroule dans les cavernes d'une île volante. Cette île est peuplée par une race de lapins anthropomorphes, appelés Mimigas. Une variété particulière de fleur rouge qui pousse sur l'île plonge les Mimigas, habituellement pacifiques, dans une rage frénétique lorsqu'ils en mangent. L'île cache aussi un artefact appelé Couronne du Démon, qui détient d'immenses pouvoirs magiques. Une armée de robots soldats avait été envoyée en expédition à la recherche de la Couronne du Démon, afin de l'exploiter comme une arme de guerre sur Terre. Ces robots massacrèrent indifféremment les Mimigas pendant leurs recherches, mais furent vaincus quand les Mimigas décidèrent d'ingérer les fleurs rouges en dernier recours. Peu avant le début du jeu, le professeur Booster, la famille Sakamoto et plusieurs assistants formèrent un groupe scientifique pour explorer l'île, mais se retrouvèrent coincés quand leur médecin réussit à obtenir la Couronne : il força alors les membres de l'expédition à rechercher les fleurs rouges.

Scénario

Le héros se réveille dans une grotte sans aucun souvenir de comment il y est arrivé. Il découvre un village de Mimigas, persécutés par le Docteur. Les serviteurs du Docteur, Misery et Balrog, cherchent Sue Sakamoto, une fille qui a été transformée en Mimiga. A défaut de la trouver, ils enlèvent par erreur une autre Mimiga dénommée Toroko à sa place. Le joueur rencontre Sue dans le couloir des incubateurs, où elle découvre des œufs de dragon, qui pourraient lui permettre de s'échapper de l'île s'ils venaient à éclore. Sue tente de secourir son frère Kazuma, mais King, le chef du village Mimiga, la capture et la tient pour responsable de l'enlèvement de Toroko. Sue charge le joueur d'extirper Kazuma de Grasstown. Après l'avoir libéré, ils rencontrent le professeur Booster, qui leur révèle que le Docteur prévoit d'utiliser les fleurs rouges sur les Mimigas pour créer une armée et prendre le contrôle de la Terre. Booster envoie le joueur dans la zone des Sables pour détruire les fleurs avant que le Docteur ne mette la main dessus. Là-bas, le joueur rencontre Curly Brace, un robot aux traits féminins qui n'a elle non plus aucun souvenir de son passé, et Jenka, une vieille sorcière qui est la mère de Misery et la gardienne des fleurs rouges. Jenka révèle au joueur qu'il est un soldat de la surface de la Terre, une des nombreux robots envoyés pour massacrer les Mimigas. Balrog réussit à voler la clé de l'entrepôt contenant les fleurs rouges de Jenka, qui exhorte le joueur à l'arrêter. Cependant, avant que le joueur n'atteigne l'entrepôt, le Docteur fait avaler de force une fleur rouge à sa prisonnière Toroko et blesse gravement King, laissant le joueur affronter Toroko enragée, qui meurt à la fin du combat.

Misery exile le joueur dans le Labyrinthe, au plus profond de l'île, pour le punir de s'être immiscé dans les plans du Docteur. Curly Brace a également été jetée dans le Labyrinthe et ils coopèrent pour s'échapper. Balrog les aide à retirer le rocher qui bloque la sortie, révélant sa nature bienveillante. Les deux robots trouvent et vainquent le Cœur, une créature magique dont le pouvoir maintient l'île dans les airs. Cependant, le Docteur intervient pour le sauver avant que l'île ne s'effondre. Selon certaines conditions, le joueur peut secourir Curly Brace, qui s'est sacrifié pour le joueur en lui donnant sa bouteille d'oxygène. De retour au village Mimiga, il découvre que le Docteur a capturé les Mimigas. Dans le couloir des incubateurs, Kazuma offre au joueur la possibilité de s'enfuir de l'île avec lui à dos de dragon, ce qui mène à une fin alternative dans laquelle le Docteur conquiert la Terre alors que Kazuma et le joueur se cachent dans les montagnes. Le joueur peut sinon choisir d'affronter le Docteur et détruire le Cœur de l'île, ce qui ramènerait les Mimigas à la normale. Le joueur escalade le mur extérieur de l'île pour atteindre la Plantation où le Docteur utilise les Mimigas comme esclaves pour cultiver des fleurs rouges. Les serviteurs du Docteur capturent le joueur et le mettent en prison avec Sue. Elle est emmenée avant que le joueur ne s'éveille, mais la lettre qu'elle a laissée révèle que le Docteur était un membre de l'expédition à laquelle participaient la famille de Sue et le professeur Booster, mais qu'il les a trahis après avoir trouvé la Couronne du Démon. Sue demande au joueur de trouver sa mère, qui pourrait avoir un plan pour arrêter le Docteur.

Si le joueur a sauvé Curly Brace plus tôt dans le jeu, il peut trouver un objet qui restaure la mémoire de cette dernière. Elle se souvient alors que le nom du héros est Quote, et qu'ils n'étaient pas les robots tueurs qui ont massacré les Mimigas par le passé. Au lieu de ça, ils avaient été envoyés pour détruire la Couronne pour éviter qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains. Quote trouve la mère de Sue, Momorin, qui construit une fusée pour accéder au sommet de l'île où réside le Docteur. Après l'avoir aidée, Quote affronte Misery et le Docteur. Ce dernier a purifié l'essence des fleurs rouges dans un cristal, qui lui permet de survivre même après que Quote a détruit son corps. L'esprit du Docteur possède le Cœur de l'île, mais Quote parvient à le détruire également, provocant la chute de l'île vers la Terre. Si le joueur a sauvé Curly et lui a rendu la mémoire, il peut accéder à un niveau bonus intitulé le Sanctuaire Ensanglanté, où Curly peut être retrouvée et secourue ; c'est aussi là que Ballos, le créateur de la Couronne du Démon et frère cadet de Jenka, est emprisonné. Ce puissant sorcier, qui devint fou et détruisit sa terre natale après avoir été torturé par un roi jaloux, avait été scellé au plus profond de l'île par sa soeur. Sa nièce Misery le força à créer la Couronne du Démon, mais Balrog et elle furent maudits, condamnés à servir quiconque possèderait l'artefact. De plus, la Couronne se réparerait spontanément si elle était détruite, et ne perdra vraiment son pouvoir que si Ballos est tué, ce que vont donc devoir faire Quote et Curly.

Avec l'aide de Curly Brace, Quote vainc Ballos et détruit la source d'énergie négative, permettant à l'île de cesser sa chute, et sauvant ainsi ses habitants. Balrog sauve les deux robots avant qu'ils ne se fassent écraser dans l'effondrement de la prison de Ballos, il était en effet envoyé par Misery pour les remercier d'avoir brisé sa malédiction. Quote, Curly Brace et Balrog quittent l'île et vont vivre en paix pour le restant de leurs jours.

Personnages

(...)

📕 Description [en]

"A free (content is not libre) platformer & adventure game, inspired by Metroid & Castelvania" (Serge Le Tyrant, Le Bottin des Jeux Linux / The Linux Games Book)

About the Site

After playing Cave Story it was clear to me how much I appreciated this game and I wanted to give something back to Pixel and other Doukutsu Monogatari fans and I decided to make a tribute site for the game.

This site is dedicated to Pixel and anything and everything Cave Story and Doukutsu Monogatari related. I hope you will enjoy the content you find here and I hope that this site will get more and more new fans interested in this game.

- SkyeWelse


What is Cave Story?

Cave Story, or Doukutsu Monogatari, is a Japanese freeware PC side-scrolling platformer game developed by Studio Pixel.
It has been translated into English by Aeon Genesis Translations and will have an official translation script published sometime in the near future.

Cave Story is really one of those games that can be considered a masterpiece of game design. There are so many wonderful and classic gaming elements, that I cannot even begin to describe just one quality well enough to say "It is for this one reason alone that Cave Story is a great game." There is just so much effort, originality and ingenuity behind this game and it really shows more and more as you play through it.

The developer, Pixel spent five years making this game as fun and as great as it is by adding solid controls, smooth gameplay, a great cast of characters and dialogue, an interesting plot, good music and beautiful old-school 2-D artwork. And on top of all this added multiple endings, several boss battles, tons of items to collect, all kinds of added secret bonuses and special challenges, various and considerably different methods of playing through the game depending on your actions, competition ranking features and an extremely high replay value. For a freeware game it is fairly lengthy too. Cave Story is by far the best freeware game I have ever had the honor of playing through and certainly one of the best games I've played.

The gameplay plays like a combination of various NES/Famicom games. Some that come to mind are Metroid, Castlevania, Megaman, Blaster Master and Monster Mash. Pixel's art style and character design and boss battles are very reminiscent of Treasure games, like Gunstar Heroes, which happens to be one of my personal favorite games of all time. So if you are a fan of any of these titles, then you are in for a real treat. It was a wonderful and addicting experience playing through it and I hope anyone reading this who has not already played this game will give it a shot. You won't be disappointed. It reminded me of why I enjoy playing videogames.


The following is a review from Ajutla, of Gamer's Quarter that I found on Live Journal. I thought he explained and summarised everything rather well, perhaps even better than I can, of why you should be playing this game right now.


So. Doukutsu Monogatari is this tremendously good, freeware computer game.

There's no one thing in particular to which I can point in Doukutsu and say, "Yes, that's what makes this game so great." In reality, there are several aspects at work here. I can say this: the thing plays like a dream, and I mean that in a completely literal way: the control is solid but also floaty; smooth and clean. The physics are unreal, but they have a kind of beautiful oddness to them. You are not running and jumping in Doukutsu. You are gliding. There is sheer style oozing from this; as well as from the design of the levels, which is always spot-on; and from the music, which flows like liquid genius; and from the story, which is bizarre yet understated. Comparisons can be drawn between Doukutsu and Castlevania , or Metroid , or Yoshi's Island, , or, well, a lot. Yet Doukutsu is off in a genre by itself. It is something the likes of which I have never seen before; have never experienced before. More than this, it is masterfully designed.

This game--it has a timeless, perfect quality to it. Yes, it is a random piece of freeware designed and written by a random Japanese guy whose real name I do not know, but you would not be able to tell that just by looking at it. Game development houses toss around phrases like "this works within the constraints of X hardware" or "we did what we could with that game based on what we had to work with." They say things like that to excuse their incomplete games--their unfinished, truncated ideas. "Well," they say, "we couldn't have implemented this even though we really wanted to. Sorry! It'll be in the sequel, next generation!" It's okay, when they say this. They're right. You can tell they're right, just from playing the game. You know that world map in Final Fantasy VI wouldn't have looked like it had been put in an electric chair if the SNES hardware could have given us something better; you know that Ocarina of Time would have had a Light Temple if EAD had been given more time; that Lament of Innocence would have been quite a bit better if Koji Igarashi had spent a little longer ironing things out. That's fine. People and dev teams are human. Their plans can be cut short.

Doukutsu Monogatari , though, was not cut short, I think--no, I know --that this is true. I hear the guy behind it spent five years putting it together, tweaking it, getting it right. It shows. This Doukutsu Monogatari thing is, simply put, a perfect piece of software. Everything's been thought out. The best games, I think, feel like this--they don't feel that they were made "within the constraints" of anything. They feel good. They feel right. They weren't rushed. They weren't forced to fit the arbitrary parameters of some console's system specs. They weren't compromised--or at least, don't feel compromised. I know that there was a guy who wrote and came up with Doukutsu Monogatari , but I can't wrap my head around the idea. To me, it makes more sense that the thing emerged, fully-formed, from the Internet itself--that the graphical style drew itself and that the music was inspired by a brilliant-flash-of-insight muse; that at a certain time there was no Doukutsu but then after that time had passed it suddenly appeared.

It just works. There's not even any questioning it. The game does not need a console port, because it works best with the resolution of a PC. It shouldn't be on the GBA, because the screen area is large for a reason. It shouldn't have upgraded music, because the music's eight-bit qualities are exactly what makes it so great. The special effects look pretty enough--anything more or anything less wouldn't fit. Nothing needs to be added, and nothing needs to be subtracted. We have A Perfect Videogame here, folks. Is it the best I've ever played? No. But I can appreciate it. I can feel it. Work went into it, even though sometimes it's hard for me to believe. It is remarkably coherent, and is also fun as hell. I've been through it twice already, and all that's preventing me from starting it up for a third time is that it's nearly twelve o'clock and I have to go to school tomorrow. Still, Doukutsu Monogatari is good. It is damn good. It is why I play videogames in the first place.


🌍️ Wikipedia:

Cave Story (洞窟物語, Dōkutsu Monogatari) is a Metroidvania platform-adventure video game released in 2004 for Windows PCs. It was developed over five years by Japanese developer Daisuke "Pixel" Amaya in his free time. Cave Story features 2D platform mechanics and is reminiscent of the games Amaya played in his youth, such as Metroid and Castlevania (both from 1986). After its initial self-published release, the game slowly gained popularity on the internet. It received widespread critical acclaim for many polished aspects of its design, like its compelling characters, setting, story, and gameplay. Cave Story is considered by many as the quintessential indie game because of its one-man development team and influence on the gaming world.[1][2]

Independent developer Nicalis worked with Amaya to port the game to WiiWare and DSiWare in 2010. An enhanced version, Cave Story+, was released for Steam in November 2011, and for the Nintendo 3DS in October 2012. A 3D remake of the game, titled Cave Story 3D, was developed by Nicalis and published by NIS America for the Nintendo 3DS in November 2011. A port of Cave Story+ for the Nintendo Switch was released in June 2017.[3]

The fast-paced gameplay of Cave Story revolves around Quote, a robot who wakes up suffering amnesia who must explore and blast his way through cavernous areas in order to figure out who he is and what he is and his backstory. The character gains access to new areas as he powers up his weapons and solves various platforming puzzles. Quote speaks to non-player characters scattered around the game world in order to learn more and more about the world and its inhabitants.

Gameplay

The player controls the on-screen character directly using the keyboard or gamepad. The player progresses by navigating platform game puzzles and shooting enemies with the equipped weapon. When the player collects multiple weapons, they may be toggled at any time with the press of a button. Defeating enemies sometimes yield yellow triangular objects, which give experience points to weapons when collected. Weapons may be improved up to level three, but taking damage causes weapons to lose experience and levels. Health and missile capacity upgrades are scattered throughout the game world. The player must interact with a variety of non-player characters and objects to complete the game.

Plot

Setting

Cave Story takes place within the cavernous interior of a floating island. The island is populated by Mimigas, a race of sentient, rabbit-like creatures. A particular species of red flower that grows in the island causes the normally peaceful Mimigas to fall into a violent frenzy when ingested. The island also conceals an artifact called the Demon Crown, which has vast magical powers. An army of robot soldiers was sent to the floating island on a military expedition, seeking to harness the Demon Crown as a weapon for wars on the surface world. These robots slaughtered Mimigas indiscriminately in their search for the crown, but were defeated when the Mimigas decided to eat the red flowers as a last resort. Shortly before the game begins, Professor Booster, the Sakamoto family, and various assistants formed a scientific party to research the island, but they became stranded when their medical doctor managed to acquire the Crown: he then forced the expedition to search for the red flowers.

Story

The character awakens in a cave with no memory of how he came to be there. He finds a village of Mimigas, who are being persecuted by the Doctor. The Doctor's servants Misery and Balrog are looking for Sue Sakamoto, a girl who had been transformed into a Mimiga. Not finding her, they mistakenly abduct another Mimiga named Toroko instead. The player finds Sue in the Egg Corridor, where she discovers the eggs of a Sky Dragon, which could allow her to escape the floating island if hatched. Sue attempts to rescue her brother Kazuma, but King, the leader of Mimiga Village, captures her and holds her responsible for Toroko's kidnapping. Sue tasks the player with retrieving Kazuma from Grasstown. After freeing him, they meet Professor Booster, who reveals that the Doctor plans to use the red flowers on Mimigas to create an army to take over the surface world. Booster sends the player to the Sand Zone to destroy the red flowers before the Doctor can find them. While there, the player meets Curly Brace, a female robot who also has no memories of her past, and Jenka, an old witch who is Misery's mother and guardian of the red flowers. Jenka calls the player character a "soldier from the surface", one of many who were sent to the island to slaughter the Mimigas. Balrog manages to steal the key to the warehouse containing the red flowers from Jenka, who urges the player to stop them. Before the player can reach the warehouse, however, the Doctor force-feeds the captured Toroko a red flower and gravely injures King, leaving the player to fight the rabid Toroko, who ultimately dies.

Misery banishes the player to the Labyrinth deep inside the island as punishment for interfering with the Doctor's plans. Curly Brace has also been thrown into the Labyrinth and they cooperate to escape. Balrog helps them to move the boulder blocking the exit, revealing his kind nature. The pair find and defeat the Core, a magical creature whose power keeps the island afloat. However, the Doctor steps in to save it before the island collapses. Depending on certain conditions, the player may rescue Curly Brace, who had sacrificed her air tank to save the player character. When he returns to Mimiga Village, he finds that the Doctor has captured the Mimigas. In the Egg Corridor, Kazuma offers the player a choice to escape the island with him using a Sky Dragon, leading to an alternate ending in which the Doctor conquers the surface world while Kazuma and the player hide in the mountains. The player may instead choose to confront the Doctor and destroy the island's Core, which would return the Mimigas to normal. The player scales the outer wall of the island to reach the Plantation where the Doctor is using the Mimigas as slave laborers to grow red flowers. The Doctor's servants capture the player and place him in a jail cell with Sue. She is taken away before the player wakes up, but her letter reveals that the Doctor was a member of the research expedition that included Sue's family and Professor Booster, but he betrayed them once he found the Demon Crown. Sue directs the player to find her mother who may have a plan to stop the Doctor.

If the player saved Curly Brace earlier, the player may find an item to restore her memories. She remembers that the player character's name is Quote, and that they were not the killer robots who slaughtered Mimigas in the past. Instead, they were sent to destroy the Demon Crown to prevent its power from falling into the wrong hands. Quote finds Sue's mother, Momorin, who is building a rocket that will allow access to the top of the island where the Doctor resides. After helping her complete the rocket, Quote confronts Misery and the Doctor. The Doctor has purified the essence of the red flowers into a crystal, which allows him to survive even after Quote destroys his body. The Doctor's spirit possesses the Core of the island, but Quote succeeds in destroying that as well, causing the island to begin falling to Earth. Should the player have saved Curly and restored her memories, they may proceed into a bonus stage called the Bloodstained Sanctuary where Curly can be found and rescued; it is also here that Ballos—creator of the Demon Crown and Jenka's younger brother—is imprisoned. A powerful wizard who went insane and destroyed his homeland after being tortured by a jealous king, Ballos was sealed deep within the island by his sister. At some point, his niece Misery forced him to create the demon crown, but she and Balrog became cursed to serve whoever possessed it. Additionally, it is stated via narration that the Demon Crown will repair itself if it is destroyed, and will only truly lose its power if Ballos is killed, necessitating that Quote and Curly take his life.

With the help of Curly Brace, Quote defeats Ballos and stops the source of the negative energy that was causing the island to fall, saving its inhabitants. Balrog saves the two before they are crushed by Ballos' collapsing prison—he had been sent by Misery as thanks for breaking her curse. Quote, Curly Brace, and Balrog leave the island to live out their days in peace.

Development

(...)

🚧️ Installation [fr]

INSTALLATION :

➥ Installation à partir du binaire du jeu :

(✘ v. Binaire "Doukutsu Linux Port by Simon Parzer and Peter Mackay")
Un binaire statique (64-bits) est disponible, il suffit de décompresser le livrable et de rendre exécutable le binaire (clic droit sous votre gestionnaire de fichier).

(✘ v. Binaire "Doukutsu Linux Port by Simon Parzer and Peter Mackay") + patch Doukutsu Linux Port v1.2 Update)
Un binaire statique (64-bits) est disponible, il suffit de décompresser le livrable et de rendre exécutable le binaire (clic droit sous votre gestionnaire de fichier).

▸ Application du patch pour mise à jour vers la version 1.2 :
Pour la mise à jour vers la version 1.2, décompressez le zip, copiez le binaire correspondant à votre architecture (32 bits ou 64 bits) dans le répertoire de la version précédente, rendez-le exécutable (clic droit sous votre gestionnaire de fichier) et modifiez le script doukutsu pour mettre son nom :
Ainsi pour une architecture 64 bits, çà vous donnera quelque-chose comme :
#!/bin/sh
env LD_LIBRARY_PATH=$(dirname $0) $(dirname $0)/doukutsu_64bits "$@"

Nota : ne lancez pas le binaire directement, passez par le script, car celui-ci permet de lui indiquer au préalable le chemin vers vos bibliothèques.

(✔ v. 1.0.0.4-Rev4 Linux 64-bit NXEngine Port by EXL (English))
Un binaire statique (64-bits) est disponible, il suffit de décompresser le livrable et de rendre exécutable le binaire (clic droit sous votre gestionnaire de fichier).


LANCEMENT DU JEU :

• En console dans son répertoire racine lancez : $ ./nx


TOUCHES :

Il se joue au clavier ou au joystick (sauf la version avec le moteur NXEngine).

• Retour au menu principal / Quitter : Esc
• F1 : Resume
• F2 : Reset
• F3 : Options (permet le changement de résolution, le changement des contrôles, l'activation / désactivation de la musique et des effets sonores)

• Déplacements : flèches droite et gauche / Stick
• Prendre un objet / Franchir une porte : flèche bas
• Sauter / Valider : touche "Z" (ou bouton "2" du Joystick)
• Tirer : touche "X" (ou bouton "1" du Joystick)
• Inventaire : touche "Q"

La sauvegarde se fait sur des bornes dans le jeu lui-même.

🔍️ Test [fr]

🕵️ Test (1.01, 1.2, 64-bit NXEngine) par goupildb (config. : Debian Testing 64-bit) :

Configuration utilisée:
Debian Testing 64-bit
CPU : AMD Ryzen 7 2700X (8 coeurs)
Carte graphique : GeForce RTX 2070
RAM : 32Go
Joystick : Logitech Rumblepad (2 pads analogiques, un pad numérique, et retour de force).

🕹️ Facilité d'installation

(✘ v. Binaire "Doukutsu Linux Port by Simon Parzer and Peter Mackay") + patch Doukutsu Linux Port v1.2 Update)
Les versions 1.01 et son patch 1.2 ne fonctionnent pas sur ma Debian 64-bit :
$ env LD_LIBRARY_PATH=. ./doukutsu_64bits "$@"
env: « ./doukutsu_64bits »: Aucun fichier ou dossier de ce type

(✔ v. 1.0.0.4-Rev4 Linux 64-bit NXEngine Port by EXL (English))
Un binaire est disponible sur GitHub (voir le lien dans la section "Resources" ci-dessus).
Cette version 64-bit NXEngine est facile à utiliser (il suffit de la décompresser et de l'exécuter) et elle fonctionne bien (c'est celle qui a été utilisée pour la copie d'écran ci-dessus).
C'est donc clairement cette version qu'il convient d'utiliser aujourd'hui.

🕹️ Réalisation
• 📺️ Graphisme & interface : l'interface du jeu est petite au démarrage, mais il est possible d'arranger cela en l'agrandissant via le menu des options (Esc, puis F3). Une belle interface et de qualité.
• 🎧️ Son : plusieurs bandes sons très jolies et très adaptées.
• 🕷️ Fiabilité / Robustesse : pas de souci de ce côté là, tout fonctionne bien.
• 🎮️ Support des périphériques : Il se joue au clavier. Le jeu d'origine fonctionne aussi au joystick, mais cette version avec le moteur NXEngine ne semble pas supporter les joysticks (ou du moins le mien ne fonctionne pas).

🕹️ Gameplay
J'y ai joué environ 1-2h, et c'est vrai qu'il est génial ce jeu. Personnellement il m'aura fallu passer le 1er niveau (dans la caverne) pour commencer à vraiment l'apprécier. C'est un mixe de plateforme, d'aventure et de tir, de type Metroid et Castelvania. Excellent !

🕹️ Longévité
Plusieurs heures de jeux (d'après mes lectures). Le jeu dispose de plusieurs fins selon vos actions (non testé).

Différents éditeurs de niveaux sont proposés sur le site, j'en ai testé un (Booster's Lab par Noxid, disponible sur GitHub, en Java) mais n'ai pas trouvé comment dessiner des niveaux. Il faudrait certainement creuser davantage (je n'ai pas assez de temps).

Côté 🙂️ :
• Une réalisation exceptionnelle (graphisme, son, interface)
• Un gameplay et une longévité exceptionnels pour un jeu gratuit

Côté 🙁️ :
• Aucun (pas trouvé)

🕹️ Conclusion :
Un cadeau exceptionnel de M. Daisuke Amaya (Pixel) et de tous les contributeurs : le jeu est superbe et très bon.
Un grand bravo et merci à ses auteurs !